Si l’on associe souvent les boissons chaudes aux froides soirées d’hiver où l’on savoure son infusion emmitouflé dans un plaid, le thé peut aussi se déguster en plein été quand la chaleur nécessite de se désaltérer. Dans ce cas, comment le préparer pour qu’il soit le plus agréable possible ? On vous dit tout.

Thé chaud ou thé froid ?

En été, on se pose toujours la question de savoir comment déguster son thé et en particulier à quelle température le boire. Deux écoles s’opposent : les partisans du thé chaud et ceux du thé glacé.

Les premiers expliquent que le thé brûlant permet à l’organisme de produire plus de transpiration qui permet elle-même de refroidir le corps. Ils prennent alors le fameux exemple des touaregs qui se désaltèrent en buvant du thé brûlant, notamment le thé vert à la menthe, sous le soleil aride du Sahara.

Les seconds privilégient un thé froid qui rafraîchit instantanément, une sensation fort agréable quand il fait chaud. Attention cependant au message envoyé à l’organisme qui va diminuer sa sécrétion de transpiration.

Finalement, pas de réponse franche et indiscutable à la question. On peut cependant retenir qu’il vaut mieux ne pas boire à une température trop extrême : ni brûlant ni glacé pour ne pas trop bousculer l’organisme. Le plus important sera donc votre propre envie !

Préparer un thé glacé

faire du thé glacéTout le monde sait préparer un thé chaud, au moins dans les grandes lignes et donc sans rentrer dans des détails techniques très précis concernant la température et le temps d’infusion. En revanche, on a moins l’habitude de préparer du thé froid.

La méthode la plus simple est de faire infuser son thé à chaud, comme d’habitude puis de le faire refroidir au réfrigérateur. Si vous souhaitez le sucrer, pensez à le faire juste après avoir retiré les sachets de thé, le sucre se dissout mieux à chaud.

Pour une saine gourmandise, Compagnie Coloniale vous conseille d’ajouter dans votre thé quelques fruits frais préalablement glacés.