Le thé au jasmin est l’un des thés les plus réputés au monde. Il faut dire que son histoire est très ancienne et que son goût délicat a contribué à le faire connaître partout sur la planète. Découvrons quels sont ses secrets de fabrication.

Les origines du thé au jasmin

Le thé au jasmin est né en Chine, sous la dynastie des Song, qui a régné de 960 à 1279. Cela en fait le thé le plus ancien de tous les thés parfumés. C’est d’ailleurs l’un des très rares thés parfumés de Chine, cette habitude de parfumer le thé étant typiquement occidental.

Le jasmin est la fleur la plus populaire en Chine, symbole de l’amour et du romantisme. Le parfum envoûtant de ses petites fleurs blanches a donné l’idée de l’utiliser pour aromatiser les feuilles de thé et créer ainsi une nouvelle boisson des plus agréables.

Une préparation longue et délicate

La préparation du thé au jasmin est un travail long et fastidieux qui explique pourquoi celui-ci est si recherché. L’idée générale est de mélanger les feuilles de thé et les fleurs de jasmin lors du séchage.

Les fleurs de jasmin sont ainsi cueillies au mois d’août, en milieu d’après-midi car c’est à ce moment-là qu’elles vont libérer le plus d’arôme.

Après la cueillette, les fleurs refroidissent pendant 3 à 4 h ce qui leur permet de s’épanouir complètement. Elles sont alors déposées sur une couche de feuilles de thé et brassées pour qu’elles diffusent leur arôme.

L’opération est ensuite renouvelée plusieurs fois. Plus le thé est raffiné et de qualité, plus il y aura d’étapes. Pour les meilleurs thés, on peut ainsi rajouter jusqu’à 7 couches de jasmin frais.

Ainsi, on peut utiliser 2,5 kg de fleurs de jasmin pour produire un kilogramme de thé au jasmin. Quand on sait qu’il faut au moins 400 fleurs pour 10 g, on comprend pourquoi le thé au jasmin est un produit précieux.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le thé au jasmin n’hésitez pas à consulter notre site Compagnie Coloniale !