En Europe, et en particulier en Angleterre, le thé noir est le plus consommé, contrairement à l’Asie où c’est le thé vert qui a la préférence. Cette différence a des origines historiques et a conduit à de nouvelles techniques de fabrication. Aussi, nous vous proposons aujourd’hui d’en apprendre davantage sur l’histoire du thé noir et sur ses spécificités.

Une naissance due au hasard

Comme la tarte Tatin ou les cookies, le thé noir est au départ créé à partir d’une erreur. En effet, au 17e siècle, le thé vert provenait de Chine et arrivait en Angleterre par bateau. Or, pendant l’un de ses longs voyages, il advint que les feuilles de thé se mirent à fermenter. Placé sous la ligne de flottaison, le thé vert était dans les conditions idéales en termes d’humidité et de chaleur pour se transformer en thé noir.

Loin de vouloir gaspiller cette denrée a priori gâtée, les Anglais burent quand même ce thé oxydé et l’apprécièrent beaucoup. Ils en commandèrent même à nouveau aux Chinois qui s’amusèrent de ces goûts étonnants des Européens.

Les procédés de fabrication du thé noir

Pour satisfaire les goûts des Occidentaux en termes de thé, des méthodes de fabrication de thé noir, plus rapides que les mois de voyages en mer, furent créées en Inde dès le 19e siècle. Il existe ainsi deux façons principales de procéder à l’oxydation des feuilles de thé vert.

La première consiste à faire sécher les feuilles en les étalant sur des claies afin de leur faire perdre la moitié de leur eau. Après les avoir roulées, on fait fermenter les feuilles pendant 2 heures dans une atmosphère chaude et humide. On arrête cette fermentation en chauffant les feuilles dans un environnement très sec. Toutes ces étapes demandent une grande maîtrise avec un subtil équilibre des températures et taux d’humidité.

Avec la méthode CTC (Crush, Tear and Curl), les feuilles sont broyées après le flétrissage avant d’être roulées comme dans la méthode orthodoxe. Cela permet de donner davantage de goût et une infusion plus rapide du thé.

Quoi qu’il en soit, quel que soit son procédé de fabrication, le thé noir conserve ses qualités gustatives mais également ses bienfaits pour la santé : antioxydant, hydratant, stimulant…

Pour découvrir ou re-découvrir toutes les gammes de thés noirs existantes, rendez-vous sur Compagnie Coloniale.