Retour

24 février 2020

Histoire du thé

Lapsang Souchong : un thé fumé interdit en France ? Explications

Considéré comme l’un des thés les plus populaires au monde, le Lapsang Souchong a fait couler beaucoup d’encre, puisqu’il a été question d’interdire sa vente à cause de sa teneur en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Peut-on en consommer légalement et sans risque ? Explications.

Qu’est-ce que le thé fumé ?

Il s’agit de thé noir de Chine en provenance de la région de Fujian, et qui subit une période d’oxydation relativement longue avant d’être fumé puis séché, d’abord sur du bois de pin puis roulé et oxydé, et enfin séché de nouveau dans des paniers de bambou placés au-dessus d’un feu de pin, selon des méthodes ancestrales et artisanales

Une fois infusé il prend une couleur caramel plus ou moins foncée. En bouche, c’est un thé très aromatique, aux notes plus ou moins fumées, voire boisées. Ces thés sont très appréciés au petit déjeuner ou pour les brunchs. Ils peuvent aussi être utilisés comme ingrédient dans la préparation de recettes de cuisine.

Tous nos thés fumés sont bien entendu conformes aux réglementations phytosanitaires européennes. Nous sommes une des rares Maison de Thé à continuer à proposer de vrais thés fumés, c’est-à-dire fumés aux racines de pin, et non parfumés avec des arômes « fumées ».

Un thé autorisé, mais un fumage réglementé

lapsang souchongTrès concrètement, le thé noir chinois est traditionnellement fumé avec de l’épicéa ou des arbres proches. Ce processus génère une fumée contenant des hydrocarbures aromatiques polycycliques, que l’on considère comme néfastes pour l’organisme.

Néanmoins les propriétés toxiques des HAP et la limitation de leur présence dans les produits alimentaires ne concernent que les produits fumés et consommables crus.

Plusieurs réglementations Européennes, notamment la réglementation de la Commission EU 2015/1933 du 27/10/2015, visent à fixer les limites de leur présence dans ces produits.

Les thés et les tisanes qui ne sont pas consommés crus mais seulement après infusion dans l’eau, ne font donc pas partie de ces réglementations car les propriétés toxiques des HAP ne s’appliquent pas pour ces catégories.

Par conséquent le Lapsang Souchong peut être consommé et importé en France. En effet, Le Syndicat Européen des Thés et Tisanes THIE qui a mené plusieurs études dans des conditions extrêmes (20g de plantes infusant 30 minutes dans 2 litres d’eau !!!)  confirme qu’il n’y a pas de transfert de HAP lors de l’infusion.  

Choisir votre thé fumé Lapsang Souchong : conseils

Si vous cherchez le thé Lapsang Souchong dans toute sa splendeur, misez sur celui de Compagnie Coloniale, venu de Chine et fumé aux racines de pin. Très goûtu, il est idéal pour venir sublimer des plats salés et très relevés.

thé chine extra

Ceux qui aimeraient associer le fumé à d’autres goûts pour boire une infusion étonnante apprécieront sans aucun doute le thé Chine Extra, mélange qui a fêté ses 80 ans en 2017. Il mêle habilement le Lapsang Souchong avec le Panyong, le Grand Yunnan et le Keemun. Très parfumé, on le sert souvent au moment du brunch ou au petit-déjeuner, avec de bonnes tartines ou un bowl cake, par exemple.

Enfin, vous pouvez aussi goûter le délicieux Tarry Souchong, très proche du Lapsang Souchong, généralement plébiscité par tous les amateurs de thés noirs très fumés…

Ne craignez rien : tous les thés fumés commercialisés chez Compagnie Coloniale respectent les réglementations et nous maintenons notre vigilance sur les lots réceptionnés, en étroite collaboration avec nos fournisseurs localement : nous analysons systématiquement les lots que nous sélectionnons.

D’ailleurs, grâce à la qualité exceptionnelle de nos produits, nous sommes aujourd’hui une des dernières Maisons de thé françaises à vous proposer du VRAI Lapsang Souchong, fumé aux racines de pin selon la méthode ancestrale chinoise.

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le !