Retour

21 mai 2020

Histoire du thé

Les caractéristiques du thé Oolong

Extrêmement populaire en Asie où il est très fréquemment servi dans les restaurants, le thé Oolong, aussi connu sous le nom de « thé bleu vert » en raison de la couleur de son infusion, a de vraies spécificités. Car même s’il est beaucoup moins répandu que le thé vert ou le thé noir, il possède de nombreuses vertus tout en étant apprécié pour son goût, plutôt doux et parfois même légèrement fruité. Voyons donc ensemble quelles sont les caractéristiques du thé Oolong.

Histoire du thé Oolong

Une légende remontant à la dynastie Qing explique pourquoi et comment serait né le thé Oolong, un thé semi oxydé aux origines encore assez mystérieuses… Dans le Fujian, région réputée pour ses cultivations de thé, un ouvrier aurait stoppé d’un coup sa cueillette alors qu’il avait aperçu un cerf. Au lieu de s’occuper de sa récolte, l’homme est parti à la chasse et, finalement, il n’a pu reprendre sa préparation du thé que le lendemain. À ce moment, il s’est aperçu que les feuilles avaient commencé (mais pas terminé) leur oxydation. Étonnamment, cela émanait une odeur particulièrement agréable.

Ce doux reflux a donné envie à l’homme de tenter de nouvelles choses et de goûter ce thé. En bouche, il dégageait une saveur réellement douce, presque sucrée, sans une once d’amertume. Le cultivateur qu’on surnommait « Oolong » venait de découvrir un nouveau thé, et celui-ci allait porter son nom !

Nul ne sait si cette légende est vraie : certains pensent plutôt que le thé Oolong serait en réalité un dérivé du thé Beiyuan, que l’on produisait également dans le Fujian. Souvent offert en hommage à l’empereur ou à la famille royale, ce breuvage très répandu pendant la dynastie des Song aurait laissé sa place à un nouveau thé chinois faible en théine et moins oxydé que le thé noir, le thé Oolong.

Enfin, si l’on parle souvent du thé chinois, il ne faut pas oublier qu’il existe aussi un thé Oolong de Taiwan, plus fort ainsi qu’un thé Oolong de Ceylan, entre autres. D’autres productions se développent partout dans le monde, à Java ou en Corée du Sud par exemple : étant donné que la demande augmente, les cultivateurs sont de plus en plus nombreux à se lancer !

Caractéristiques et bienfaits du thé Oolong 

On peut boire le Grand Oolong vivifiant dès le matin, ou encore s’autoriser un Oolong Milky crémeux à souhait pour plus de gourmandise : tous les thés Oolong renferment de nombreuses vertus et profitent à leurs consommateurs !

Les bienfaits et vertus du thé ne sont plus à prouver, et cela vaut aussi pour la Oolong Milkyversion Oolong. Très concrètement, elle renferme une quantité importante de polyphénols. Ces derniers favorisent la thermogenèse, ce qui accélère la destruction des graisses : ce thé “amincissant” peut devenir votre meilleur allié pour sculpter votre silhouette, en parallèle d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière.

Outre sa concentration en antioxydants, le thé semi oxydé Oolong recèle différents minéraux : du calcium, du cuivre, du potassium, du manganèse, du sélénium et plusieurs vitamines. Sa teneur en théine associée à tous ces nutriments indispensables pour l’organisme fait de lui une boisson idéale pour garder toute son énergie et se sentir en pleine forme.

Parmi les très nombreuses vertus du thé Oolong, on considère aussi que la présence d’antioxydants et surtout de polyphénols permet de mieux soigner la santé buccodentaire et d’éviter certains problèmes tels que les caries ou l’accumulation de tartre. D’une manière générale, les antioxydants du thé aident à renforcer le système immunitaire et à lutter contre toutes les petites maladies qui causent des soucis !

Pour couronner le tout, le thé Oolong Digestion vous aide à mieux assimiler les repas et à éviter les fameux coups de fatigue que l’on peut ressentir après avoir mangé. Associé à certains ingrédients tels que la badiane et les graines de coriandre, il améliore nettement le confort digestif tout en délivrant de savoureux arômes. Une boisson à la fois plaisante et bienfaisante qui sait très rapidement se rendre indispensable !

Comment bien préparer le thé ?

Pour infuser le thé Oolong, il faut procéder de la même manière qu’avec tous les autres thés et infusions. Il existe en sachet ou en vrac, chacun peut s’en procurer sous la forme qu’il préfère, en fonction de ses habitudes de consommation.

N’oubliez pas de suivre les instructions visibles sur votre paquet de thé Oolong : théoriquement, vous pouvez savoir pendant combien de temps vous pouvez laisser infuser le mélange et identifier la température idéale pour obtenir le meilleur résultat possible.

Le thé Oolong classique nécessite généralement un temps d’infusion assez court, entre 3 et 5 minutes selon les goûts, dans une eau entre 85 et 90°C. En termes de quantités, on recommande de compter environ 2 grammes de thé pour 15 cl d’eau. Il convient de bien respecter ces dosages afin d’avoir le goût le plus appréciable possible. 

Une fois servi, le thé Oolong peut être sucré avec différents ingrédients : le sucre traditionnel, bien évidemment, mais aussi le miel ou le sirop d’agave. Cette dernière alternative sera privilégiée pour tous ceux qui souhaitent profiter des vertus amincissantes du thé, car le sirop d’agave possède un index glycémique faible et se révèle beaucoup moins calorique que le sucre blanc… Il s’agit de votre meilleur allié pour éviter les fringales !

Le thé Oolong, un thé à oxydation incomplète 

Le thé Oolong (qui signifie dragon noir en chinois) ou thé Wulong tire son nom d’une légende chinoise qui dit qu’un planteur vit un jour un « dragon noir » surgir d’un théier dont les feuilles avaient révélé des notes boisées de châtaigne et de noisette. Sa principale caractéristique tient à son oxydation qui est incomplète. Ainsi, le thé Oolong est à classer entre les thés noirs et les thés verts (le premier présente une oxydation complète, quant au second une absence d’oxydation). D’ailleurs, c’est parce que l’oxydation des Grand Oolongthés Oolong varient de 10 à plus de 70 % qu’ils couvrent une très large palette d’arômes. Ils sont d’ailleurs classés en plusieurs familles :

Les thés Oolong faiblement oxydés (10 à 30 %) ont des arômes proches du thé vert, bien qu’un peu plus doux

Les thés Oolong fortement oxydés (40 à 70 %) ont des arômes boisés, fruités et même caramélisés. Notre Grand Oolong s’inscrit dans cette famille avec son délicat parfum de châtaigne.

Les thés Oolong vieillis (torréfiés à intervalles réguliers sur des périodes pouvant aller jusqu’à 50 ans) développent quant à eux des arômes très fruités.

Le thé Oolong, une production entre Chine et Taïwan 

À la différence d’autres thés, le thé Oolong est quasi-exclusivement produit à Taïwan ou en Chine. À ce jour, plus de 90 % des thés Oolong sont effectivement fabriqués dans le petit État insulaire situé en bordure de la Chine. Le reste de la production s’effectue majoritairement en Chine et plus précisément dans la province du Fujian, dans le sud-est du pays. Il faut dire que les monts Wuyi sont idéaux pour la culture du thé. 

Ces dernières années, de petites productions jusque-là dédiées au thé noir ont commencé à proposer du thé Oolong que ce soit au Sri Lanka, aux Philippines ou encore en Corée du Sud. Ces nouvelles productions tentent de profiter de la demande mondiale croissante pour ce thé savoureux et délicat. Si vous souhaitez en savoir plus sur le thé Oolong n’hésitez pas à consulter notre site Compagnie Coloniale !

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le !